Suivi archéologique de l’île de Sein : le patrimoine révélé au gré des tempêtes…

Commanditaire : CNRS  UMR 6566 – Programme ALeRT

Résumé : L’île de Sein, située à l’extrémité occidentale de la pointe finistérienne, subit de plein fouet les assauts de l’océan Atlantique. Dans le contexte actuel de montée des eaux, différents secteurs de l’île livrent régulièrement des vestiges archéologiques libérés par l’érosion marine. Dans le cadre du programme ALeRT,  Sans titre-2 réalise, depuis septembre 2015, un suivi archéologique mensuel de l’île.

Pour en savoir plus : https://alert-archeo.org/

Consultez le rapport de mission en cliquant sur : rapport Sein 2016.compressed

P1160123.JPG
Jour de tempête sur l’île de Sein : les vagues redressent le cordon de galets, laissant affleurer un paléosol sous-jacent (Cl. : L. Dutouquet)
P1150985.JPG
Ce dépotoir alimentaire, en cours d’érosion, est principalement composé de patelles, de vertèbres de poisson, de restes osseux et de tessons de céramique datant de l’Age du Fer (Cl. : L. Dutouquet).
P2100842ret.jpg
Vue aérienne oblique prise depuis Kilaourou. On distingue des vestiges de sols anciens apparaissant au sein d’un cordon de galets (Cl. : L. Dutouquet).