Etude sur les potentialités de récupération d’eaux pluviales sur les îles du Ponant

Commanditaire : Association des Iles du Ponant

Résumé :  Sur les petites îles, l’alimentation en eau douce est une problématique ancestrale mais toujours d’actualité. Les îles du Ponant ont, historiquement, eu recours à différents systèmes d’alimentation : canalisation sous-marine les raccordant au continent, forage, barrage, collecte des eaux de surface, désalinisation de l’eau de mer… Certains d’entre eux sont particulièrement coûteux et ne satisfont pas forcément la demande, particulièrement importante en période d’afflux touristique. Pourtant, certaines îles disposent d’un important réseau de citernes particulières destinées à collecter les eaux pluviales.  Ces collecteurs historiques, aujourd’hui plus ou moins délaissés, offrent un potentiel intéressant en termes de ressource hydrique. C’est pourquoi, l’AIP a mandaté  et Eliomys pour étudier les potentialités de récupération des eaux pluviales sur les îles du Ponant, notamment Molène et Sein. Au delà du recensement des citernes et de l’estimation des volumes stockables, les aspects réglementaires quant à l’utilisation de l’eau de pluie dans les habitations sont abordés ainsi que les dispositifs techniques permettant un traitement des eaux de pluie préalablement à leur utilisation.

Cette étude est en cours de réalisation.

Citerne semi-enterrée sur l’île Molène (Cl. : L. Dutouquet)

 

Cartographie des citernes particulières de l’île Molène