Dératisation pilote d’une île habitée : Molène et ses Lédénez

Commanditaire : Commune de l’île Molène

Partenaires du projet : Association des Iles du Ponant, Compagnie maritime Penn ar Bed, INRA

Résumé : Le rat surmulot est une espèce introduite sur de nombreuses îles. Vecteur de maladies graves, destructeur de biens et de denrées, il a également un impact non négligeable sur les espèces insulaires autochtones. C’est pourquoi, la commune de Molène soutenue par l’Association des Iles du Ponant et en collaboration avec la société de transport Penn ar Bed et l’INRA ont mandaté  pour la réalisation de cette opération. 1230 postes d’appâtage ont été mis en place sur l’île principale et ses deux Lédénez puis contrôlés quotidiennement pendant 6 semaines.

Le relevé journalier des consommations d’appât a permis de suivre l’évolution des consommations. Après 5 semaines d’opération, on note une absence totale de consommation sur l’ensemble des 3 îles ce qui laisse présumer l’éradication du rongeur sur ces sites. Le relevé GPS de chaque poste et le suivi des consommations journalières permettent de visualiser la répartition spatiale des consommations d’appât et donc des rats.

Localisation_pieges

 

Conso_cumulee_au_19_mars_2018

A titre préventif, les gares maritimes de Brest, du Conquet et d’Ouessant ainsi que les navires assurant les liaisons maritimes seront équipés de postes d’appâtage afin de limiter le risque de réinfestation depuis le continent.